Gauche libérale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, 18 fév. 2009

L'empire social français

Le dialogue entamé ce mercredi 18 février entre les partenaires sociaux et le gouvernement peut-il aboutir ?
On peut bien sûr, douter de la représentativité des organisations syndicales et souligner, une fois de plus, qu’elles sont financées par l’État, que leurs comptes sont opaques, qu’elles bénéficient d’un monopole de représentativité parfaitement scandaleux, que seulement 8% des salariés français sont syndiqués et que les chômeurs sont laissés pour compte.

Mais là n’est pas le fond du problème...

Lire la suite...

mercredi, 11 fév. 2009

Les libéraux contre le service minimum

En ces temps de tensions sociales et de grèves sur fond de crise, il est bon de rappeler que les libéraux ne peuvent tolérer la notion de service minimum que tentent d'imposer les étatistes de droite un peu partout en Europe.

Acceptée dans de nombreux pays, l'institution du service minimum est la conséquence logique des dérèglements qu'engendrent  le droit de grève moderne conjugué avec l'existence des monopoles publics et du capitalisme de connivence.
Rappelons la position des libéraux sur la grève.

Lire la suite...

lundi, 5 janv. 2009

Dieudonné - Faurisson ou l'échec médiatique des constructivistes

Avec l'affaire Dieudonné invitant Faurisson, la classe politique constructiviste qui gouverne notre pays depuis 60 ans vient de connaître l'un de ses échecs les plus cuisants et les plus médiatiques.

Les constructivistes sont ceux qui pensent que la société se modèle à volonté et que l'on peut la piloter comme un véhicule ou la construire comme un bâtiment. Les briques de ce bâtiment ce sont les lois, le ciment c'est l'appareil administratif de l'Etat et des collectivités locales. Dans ce modèle les individus doivent se plier à l'intérêt général défini par une élite gouvernementale. En démocratie cette élite est élue par le peuple qui est consulté à l'occasion des élections.

Les socialistes et les gaullistes sont de fervents adeptes de cette politique.

Après avoir légiféré sur le niveau de vie, sur le travail, sur la santé, sur le logement, sur la monnaie, les constructivistes ont décidé de réglementer une partie de l'Histoire dont ils veulent figer une fois pour toutes le Déroulement Officiel avec les lois Gayssot (contestation de crime contre l'humanité), Taubira (reconnaissance de la traite et de l'esclavage) ainsi que celles tentant d'établir le rôle positif de la colonisation ou la qualification génocidaire des massacres d'arméniens.

Lire la suite...

lundi, 22 déc. 2008

La mosquée et les incendiaires

degats-mosquee

La classe politique, notre ministre de l'intérieur, et les autorités religieuses s'indignent de la tentative d'incendie perpétrée contre une mosquée à Lyon. Mais dans cette nouvelle affaire d'agression inter-religieuse les incendiaires sont-ils seulement ceux qui ont matériellement mis le feu à une porte ?

Lire la suite...

samedi, 6 déc. 2008

La lutte contre la pornographie est-elle justifiée ?

La lecture de « Penser la pornographie » de Ruwen Ogien (2003) a guidé ma réflexion et m’a fait changer d’avis. Je pense maintenant que la lutte contre la pornographie n’est pas justifiée. Comme beaucoup, le plus souvent, je trouve la pornographie misogyne : les hommes et les femmes n’y sont pas traités de la même façon, elles y sont soumises, faibles et dépendantes. Mais cette image dégradante des femmes est-elle suffisante pour condamner la pornographie, pour l'interdire ou pour en rendre l'accès malaisé ?

A première vue, la question n’a pas tellement d’importance. Et pourtant, si je ne considère que mon point de vue de "consommateur", cette condamnation ambiante me rend difficile l’accès :
  • à une source de développement de mes fantasmes, de mes capacités à m’exciter
  • à des moments agréables et excitants
  • à de nouvelles idées, de nouvelles envies d’innovation.
  • à de nouveaux sujets de discussion avec les autres

Si, comme moi, vous pensez que la sexualité est l’un des domaines de la vie qui apportent de la joie, de l’énergie, de l’enthousiasme, de l’entrain, des connexions, etc., alors la question de la condamnation de la pornographie au nom de la morale n’est pas juste un petit jeu rhétorique sans conséquence.

Lire la suite...

dimanche, 30 nov. 2008

Sabine Herold sur le plateau de Ce soir ou jamais

Bravo à Sabine Herold pour avoir été la seule représentante libérale Sur le plateau de Ce soir ou jamais sur FR3.
Les invités reflétaient bien l'état de la société française : une libérale contre cinq ultra-étatistes dont un vieux trotskyste sorti de derrière les fagots, une SDF devenue enarque (le contraire est encore moins probable) et un disciple de Bourdieu (!)
On ne peut que le constater l'Etat providence français a échoué dans sa mission. Il est incapable de contrôler la boulimie de dépense de ses administrations qui croissent toutes seules, en dehors de tout contrôle.
Dans cette France soi-disant "sociale" les dépenses de l'Etat représentent plus de 55% du PIB (Produit Intérieur Brut).
Les prélèvements étatiques servent pour moitié à payer les fonctionnaires ou assimilés soit 25% des actifs. La moyenne de leurs salaires est 15% plus élevée que celle du privé (salaire des PDG compris).
Ce qui reste après ponction des dépenses de fonctionnement et d'équipement, c'est à dire les "redistributions", raison d'être et caution morale de la "France solidaire", profite aux entreprises mal gérées ou malhonnêtes, au capitalisme d'Etat, et enfin aux citoyens malins, ceux qui sont au fait des innombrables aides, dégrèvements et passe-droits organisés par la puissance publique. Ce clientélisme d'Etat n'a pas empêché le chômage, la grande pauvreté et l'exclusion de se développer dans notre pays bien plus que dans des pays plus libéraux.
 Le système est si complexe et tortueux que fleurissent des officines publiques et privées d'assistance à l'assistanat.  Conseils aux entreprises pour obtenir des subventions publiques ou des dégrèvements fiscaux et sociaux, conseils aux particuliers pour naviguer dans la jungle des aides, indemnités, allocations, réductions, déductions.
 
La France, le pays le plus dirigiste et le plus étatisé d'Europe est au bord de la faillite ? Cela ne décourage pas les étatistes qui en profitent pour demander plus d'aides et plus d'interventionnisme pour lutter contre la pauvreté croissante et contre le décrochage économique. La machine infernale étatiste se nourrit des dégâts qu'elle occasionne.
Pendant ce temps, le pouvoir de droite ou de gauche continue à désigner la "mondialisation libérale" comme la cause de tous nos malheurs. Pratique, mais les français vont-ils encore gober ça longtemps ?

jeudi, 16 oct. 2008

La marseillaise, les supporters et le gouvernement

Le président Sarkozy, les membres du gouvernement et les délinquants de banlieue ont ceci en commun : ils exigent qu'on les respecte, sous peine de rétorsion et de violence.

Tu m'as manqué de respect .... s'écrient les outragés d'un ton menaçant (et à la deuxième personne).

Or le respect ne peut pas s'exiger. Il ne peut que se mériter.

On mérite le respect, on est digne de respect, on inspire le respect mais on n'exige pas le respect.

Si on en vient à exiger le respect c'est très probablement parce qu'on ne l'inspire pas.

Exiger le respect c'est un aveu de faiblesse et c'est déjà le début de l'intolérance.

Le gouvernement français devrait méditer cette leçon : le meilleur moyen d'être respecté c'est d'être respectable. Pour que l'hymne national  français ne soit pas sifflé il faut que l'Etat-Nation français soit respectable.
Par ailleurs lorsque ceux qui sifflent ne sont eux-mêmes pas respectables, il n'y a aucune raison de s'offusquer.

dimanche, 21 sept. 2008

Le pape et la scientologie

L'Église de scientologie a été renvoyée lundi 8 septembre par un juge parisien devant le tribunal correctionnel de Paris pour "escroquerie en bande organisée, extorsion, et exercice illégal de la médecine". 

Peu de temps après, la visite de Benoît XVI à Paris puis à Lourdes a provoqué les traditionnels désordres que les pouvoirs publics et la chrétienté réunis ont décidés de ne pas qualifier de "troubles à l'ordre public" : gigantesques embouteillages, transports en commun saturés, paralysie partielle de la capitale,  frénésie des fidèles, mouvements de foule, État et collectivités locales mobilisés, argent public englouti.

Ces deux évènements mettent en relief la différence de traitement que notre pays a décidé d'appliquer entre les religions officielles et les religions minoritaires opportunément qualifiées de "sectes".

Lire la suite...

jeudi, 28 août 2008

Le nouveau parti anticapitaliste

La nouvelle gauche anticapitaliste (NPA) prétend donc fédérer plusieurs mouvances de l'extrême gauche française autour d'une idée simple en apparence, l'anticapitalisme.

Mais qu'est-ce au juste qu'être "anticapitaliste" ? A priori, si les mots ont un sens, cela devrait vouloir dire être opposé à la notion de capital. Ce qui amène à poser la question, qu'est-ce que le capital ?

Lire la suite...

dimanche, 17 août 2008

Victoire de l'étatisme et du clanisme en Corse

Sous la pression des nationalises Corses la BNP a décidé en ce début août 2008 de ne plus financer l'accession à la propriété des "étrangers" (c'est à dire des non-résidents Corse).
Cette incroyable et totalement illégale "victoire" des nationalistes Corses a été obtenue suite à l'occupation et aux menaces de groupes nationalistes dans les locaux de la banque à Ajaccio et à Bastia.
Véronique Sciaretti, élue de Corsica Nazione Indipendente à l'assemblée territoriale Corse a dénoncé "la spoliation des terres par la BNP. Alors qu'il est de plus en plus difficile pour un résident corse d'obtenir un prêt afin de devenir propriétaire, tout est facilité pour les étrangers".

Tout avait débuté aux journées internationales de Corte, lieu de rassemblement des nationalistes, lors de l'intervention d'un militant qui réagissait à une information parue dans Nice matin : "Les banques refusent d'accorder des crédits aux Corses qui ne peuvent plus acheter leur maison, mais elles vendent notre terre aux étrangers" s'est-il écrié.

Lire la suite...

jeudi, 7 août 2008

J.O. Nationalisme et dopage de haut niveau

Les jeux Olympiques sont probablement la manifestation sportive la plus représentative du sport de haut niveau à savoir un cocktail de nationalisme, de dopage et d'hypocrisie.

Les Etats-Nations financent abondamment ces foires aux monstres : "repérage" des jeunes, centres d'entraînement, équipements sportifs spécifiques, stages de formation, transports, organisation des épreuves, etc. Ce sont des centaines de millions qui sont régulièrement dépensés sur fonds publics.

Aux J.O. plus qu'ailleurs, l'Etat pousse les sportifs à accomplir des prouesses, à battre des records. C'est l'honneur de la Nation qui est en jeu. Pas assez de médailles récoltées et c'est la France entière qui sera "humiliée".

Cette vision du sport sert les intérêts de l'Etat. Plus l'identification du peuple à la Nation sera forte et plus il sera facile aux hommes de l'Etat de faire "passer" en douceur des lois liberticides et collectivistes.

L'Etat incite donc fortement les sportifs au dopage.

Lire la suite...

vendredi, 27 juin 2008

Pourquoi les prix de l'essence baissent

Une fois n'est pas coutume, TF1 rappelait fort intelligemment au 20 heures de lundi que depuis 1981, les prix de l'essence ont largement baissé.
Appliquant la méthode Fourastié, du nom du célèbre économiste, TF1 a (brièvement) publié sous forme du tableau ci-dessus le prix réel du litre d'essence, non pas en euros ou en francs constants, mais dans la seule valeur concrète qui permet de le mesurer, c'est à dire en heures de salaires nécessaires pour se le payer.
- Combien de litre d'essence pouvait-on obtenir en travaillant une heure en 1981 ?
- Combien de litre d'essence peut-on obtenir en travaillant une heure aujourd'hui ?
ou à l'inverse :
- Combien de temps fallait-il travailler en 1981 pour se payer un litre d'essence ? (quel était le "coût horaire" de l'essence).
- Combien de temps faut-il travailler aujourd'hui pour se payer ce même litre d'essence ? (quel est le "coût horaire" de l'essence).

Lire la suite...

jeudi, 12 juin 2008

Cannabis et Constitution

A quelques jours de la fête du 18 joint qui aura lieu un peu partout en France pour demander une autre politique en matière de cannabis, il n'est pas inutile d'examiner, à la lumière des principes de base de notre Constitution, la politique de prohibition mise en place par le pouvoir socialo-gaulliste.

La très libérale déclaration des droits de l'homme de 1789 figure dans le préambule de la Constitution. Aucune loi ni disposition de notre arsenal législatif ne peut déroger aux principes énoncés par ses 17 articles.

Rappelons-en quelques uns :

Lire la suite...

lundi, 9 juin 2008

La dictature des protectionnistes

Les unes de Marianne se suivent et se ressemblent. Mauvaise foi érigée en système, mise en page criarde calquée sur la presse people,.le lobby de la gauche ultra-étatiste s'est trouvé un style qui lui va bien.

La ligne éditoriale de cette gauche réactionnaire est claire :
- ne céder sur aucun des privilèges acquis.
- maintenir et étendre les monopoles d'Etat dans tous les domaines : syndicats, éducation, transports, santé, assurance.
- enfin et surtout, mettre toutes les catastrophes provoquées par l'ultra-étatisme.sur le dos d'un soi-disant libéralisme.

Lorsque toutes les recettes que l'on préconise sont déjà en place, il faut bien s'inventer un ennemi si l'on veut continuer à manipuler la foule.

Dans ce numéro la rédaction de Marianne s'en prend aux "spéculateurs" et aux "marchés financiers", traditionnels boucs émissaires que la gauche étatiste partage sereinement avec l'extrême droite.

Il n'est pas vain de démonter ses arguments :

Lire la suite...

samedi, 24 mai 2008

La corruption légale

Vraiment génial ce titre.


Il est vrai qu'avec Marianne nous sommes un peu habitués à l'étalage de la mauvaise foi, mais là on se demande vraiment si on ne rêve pas.

L'Etat a donc distribué de l'argent n'importe comment pour essayer de favoriser quelques grandes entreprises au détriment de toutes les autres (c'est à dire celles qui n'ont pas touché d'aides, mais qui ont payé des impôts pour que les premières puissent toucher ces subventions).

Cette démarche de corruption active (par définition légale puisque venant de l'Etat) a lamentablement échoué.

Qui sont les coupables désignés à la vindicte populaire par Marianne ?

Ce sont les bénéficiaires de ces aides, distribuées tout à fait légalement par la puissance publique. 

Les corrupteurs, n'y sont pour rien. Leur lamentable échec est imputable aux patrons.

GL propose une modification, somme toute, légère, de la une de Marianne :

vendredi, 9 mai 2008

Manuel Valls pour une refondation libérale de la gauche.

Ce n'est rien moins qu'abandonner le mot socialiste que Manuel Valls propose à la direction du parti socialiste.

"Oui il faudrait changer de nom. Pour prendre un nouveau départ, ce serait un symbole fort. [...] La mondialisation économique nous pose évidemment de redoutables défis et le mot socialisme, hérité du XIXe siècle, brouille en partie notre identité."

La sortie de son nouveau livre, pour en finir avec le vieux socialisme et être enfin de gauche lui fait enchainer les interview et les colloques.


Gauche libérale est allé l'écouter au forum de l'ESG à l'invitation de la revue Le Meilleur des Mondes.

         

Lire la suite...

mercredi, 30 avr. 2008

L'intervention télévisée de N. Sarkozy commentée par les Verts

Anne Souyris, porte-parole des Verts, commentant l'intervention télévisée de Nicolas Sarkozy du 24 avril 2008 :

Par ce discours, hormis le vide abyssal en terme de proposition qu'il laisse comme vague arrière-goût, c'est une France d'avant-hier qui se profile: celle qui valorise le travail, la famille et les frontières, celle qui parle d'honneur, celle qui fait la guerre pour maintenir la cohésion nationale

Mme Souyris s'indigne des valeurs que la droite veut nous imposer. Elle semble découvrir que dans notre société étatiste, lorsqu'un parti politique arrive au pouvoir, il essaye d'imposer sa morale. Elle oublie également qu'en matière de morale, les Verts sont aussi dogmatiques que les conservateurs.

Lire la suite...

mardi, 22 avr. 2008

Crise alimentaire mondiale

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais depuis la récente crise alimentaire mondiale les écologistes ne sont plus favorables aux biocarburants. Ils prétendent même qu'ils n'en ont jamais fait la promotion. Aucun mouvement écologiste n'a jamais, au grand jamais, fait la promotion du "carburant vert", c'est bien connu.
Et effectivement on voit les Verts s'opposer à Bruxelles pour demander que les quotas de biocarburants qu'ils ont largement contribué à établir, ne soient pas respectés.
En constatant la pénurie alimentaire provoquée, entre autres, par l'explosion de la production mondiale de biocarburants les écologistes font demi tour : trop mauvaise pub pour eux.

Il est d'autre domaines où ils s'entêtent car les dégâts qu'ils occasionnent sont moins visibles.

Lire la suite...

vendredi, 18 avr. 2008

Carte 2D du Paysage Politique Français (PPF) - mise à jour



















Cliquez sur la carte pour agrandir

Comment lire la carte du ppf ?

Lire la suite...

lundi, 14 avr. 2008

Infiltration

En tant que libéral il m'arrive de participer à des séminaires, de suivre des exposés, des conférences ou bien d'acheter des ouvrages sur le stand des quelques rares manifestations libérales ou prétendues telles... Mon nom et mon adresse alimentent donc divers fichiers, ce qui me donne l'occasion de recevoir régulièrement des invitations à pétitionner pour payer moins d'impôts, pour que la Turquie n'intègre pas l'Europe, contre la pornographie, le délabrement de l'enseignement (la méthode globale), contre l'avortement et pour la famille.

Vous l'avez compris, Quand on est libéral on est forcément de droite.

Le dernier courrier que j'ai ainsi reçu émane de l' Institut de Formation Politique (IFP). Une association qui prétend "sauver nos enfants de l'embrigadement socialiste".

Jusque là rien à dire, ça me parait être une louable intention.

Lire la suite...

- page 7 de 11 -