Le mildiou vient de donner une cruelle leçon aux producteurs bio.

Le temps chaud puis humide du début de saison a favorisé l'apparition de ce champignon ravageur sur les vignes, et chez les maraîchers. Impossible de traiter efficacement les récoltes avec les produits autorisés par la guilde bio. La bouillie bordelaise (sulfate de cuivre micronisé) qui est utilisée en agriculture bio est trop facilement lessivée par les pluies et ne possède tout au plus que des propriétés préventives.