Vraiment génial ce titre.


Il est vrai qu'avec Marianne nous sommes un peu habitués à l'étalage de la mauvaise foi, mais là on se demande vraiment si on ne rêve pas.

L'Etat a donc distribué de l'argent n'importe comment pour essayer de favoriser quelques grandes entreprises au détriment de toutes les autres (c'est à dire celles qui n'ont pas touché d'aides, mais qui ont payé des impôts pour que les premières puissent toucher ces subventions).

Cette démarche de corruption active (par définition légale puisque venant de l'Etat) a lamentablement échoué.

Qui sont les coupables désignés à la vindicte populaire par Marianne ?

Ce sont les bénéficiaires de ces aides, distribuées tout à fait légalement par la puissance publique. 

Les corrupteurs, n'y sont pour rien. Leur lamentable échec est imputable aux patrons.

GL propose une modification, somme toute, légère, de la une de Marianne :