Mieux, améliorer les espèces par voie de modification génétique contrôlée est l'un des plus importants champ de découverte, d'exploration et d'espoir de ce siècle naissant. La désinformation écologiste sur les OGM est proprement stupéfiante. La modification d'un gène du maïs ne peut évidemment pas causer la moindre dangerosité alimentaire, la composition chimique de l'aliment n'est pas ou très peu modifiée. On peut en tout cas mesurer et étudier cette composition. En aucun cas un gène du maïs ne peut être transmis (par la digestion !) à l'homme. C'est pourtant le message que les écologistes ont réussi à distiller dans l'opinion. Tout le monde est persuadé en Europe qu'il est dangereux pour la santé de consommer du maïs transgénique. Sous l'influence du lobby écologiste, les boîtes de conserves de maïs arborent fièrement l'indication débile : "garanti sans OGM". Ce qui bien entendu renforce l'opinion publique dans sa croyance : si on "garantit" qu'un produit est sans OGM, c'est que les OGM c'est mauvais.

Citons à propos des OGM, l'extraordinaire phrase de José Bové dans son entretien avec Alain Madelin (Le Monde du 7/8 sept 2003) :

"C'est à celui qui veut mettre quelque chose sur un marché de montrer que son produit n'apporte aucun risque. Un pays doit pouvoir refuser les OGM, sans être obligé d'apporter la preuve que ce produit peut être dangereux".

Les écologistes sont incapables d'apporter une preuve de la dangerosité des OGM en général. Comme ils ne peuvent rien prouver dans ce sens, ils renversent l'argument et demandent qu'on leur PROUVE que les OGM sont inoffensifs.

Fabuleuse porte ouverte à tous les ragots et préjugés des adversaires du progrès. Lorsqu'au début du siècle des mouvements s'élevaient contre le chemin de fer avec l'appui de "scientifiques" qui prétendaient que l'être humain allait mourir si on venait à dépasser la barrière des 100 km/h, il aurait donc fallu prouver que le chemin de fer n'était pas dangereux. Comment apporte-on une telle preuve ? Comment prouver qu'une pomme de terre ou que des fraises ne sont pas dangereux ? Le fait que 400 millions d'américains du nord et du sud consomment des OGM sans le moindre problème n'est-il pas une preuve ? Non, répond la religion écologiste !

A l'inverse, les fraises "naturelles" provoquent chez certaines personnes de graves réactions allergiques. Doit-on en déduire que tous les aliments non génétiquement modifiés sont mauvais pour la santé ? Bien sûr que non s'exclament les écologistes !

Par ailleurs, José Bové n'hésite pas à s'afficher une pipe à la bouche. Les deux millions de morts causés chaque année par le tabac dans le monde ce n'est pas grave, car il n'y a pas d'OGM dans le tabac.