Comme c'était prévisible c'est le gotha politico médiatique qui l'a emporté. La nounou voilée est donc licenciée sans indemnité.

Voilà qui est très intéressant puisque cela signifie que, pour les étatistes, le règlement intérieur d'une entreprise, la crèche Baby Loup,  l'emporte sur un article pourtant particulièrement explicite de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme :

Article 18:
Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.

Si le règlement intérieur d'une entreprise peut aller à l'encontre d'un des droits de l'Homme fondamentaux, les entreprises devraient pouvoir en profiter pour y fourrer tout ce que bon leur semble. Ce n'est pas pour nous déplaire mais ce n'est sûrement pas l'intention des dirigistes.

Soyons sûrs qu'ils trouveront d'excellentes raisons à cette exception. La règle de la Loi ? connais pas ! La Loi ne sert qu'à modeler le monde tel qu'ils le rêvent.

La décision est donc abjecte, exactement comme l'aurait été la décision contraire.