Gauche libérale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, 19 déc. 2012

L'idéologie de la prison fiscale


Photo FlickR licence CC par jon.t

En désignant comme des coupables ceux qui choisissent l'exil pour des raisons fiscales, la gauche socialiste et la droite gaulliste tiennent un curieux raisonnement qui trouve son origine dans leur idéologie commune. Les dirigistes considèrent en effet que ce n'est pas  parce qu'on a payé ses impôts qu'on est dégagé de ses obligations financières avec l'État. Parfaitement compréhensible s'agissant de la droite nationale, cette idéologie doit-elle faire l'unanimité à gauche ? Nous ne le croyons pas.

Lire la suite...

lundi, 22 oct. 2012

A quoi sert le MEDEF ?

La plus médiatique des organisations patronales a récemment du céder le devant de la scène à un mouvement spontané, les pigeons, supposé émaner de jeunes entrepreneurs.
Sans qu'elles soient parfaitement exprimées dans leur dimension philosophique, les motivations des pigeons sont claires : il s'agit de revendiquer pour soi-même un principe de créativité et de risque, il s'agit de refuser les mesures visant à brider l'innovation, l'inventivité, l'intrépidité, l'audace, la témérité. Le meilleur moyen de tuer ces valeurs déjà officiellement bannies de notre pays par le "principe de précaution" c'est d'empêcher leur juste rémunération. Le mouvement des pigeons est donc une réaction spontanée face à des mesures législatives qui, bien au delà des entrepreneurs, ont été ressenties par un large public comme des menaces pour l'accomplissement personnel et la liberté individuelle.

Face à cette fronde, la réaction tardive du Medef et des organisations patronales traditionnelles pose la question de leur rôle dans notre société. Les patrons, avec leur communiqué "état d'urgence entrepreneurial" et l'UMP en embuscade, sont-ils sur la même longueur d'onde que les pigeons ? Sur quels fondements repose l'action du Medef et plus généralement des organisations patronales ?

Lire la suite...