Gauche libérale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - paternalisme

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, 6 juil. 2012

Nos bourdes doivent-elles être corrigées par l'État?


Pour comprendre comment fonctionnent les choix humains, les psychologues et neuroscientifiques s'accordent pour distinguer deux sortes de pensée, obéissant à des méthodes très différentes de fonctionnement, au sein du cerveau humain :

  • un système automatique qui est : spontané, sans effort, associatif, rapide, inconscient
  • un système réflectif qui est : contrôlé, pénible, déductif, lent, conscient.

L'exemple caricatural (donné par  Nudge) de celui qui obéit toujours à son système automatique c'est Homer Simpson - l'exemple type de l'ecône, c'est à dire de celui qui utilise toujours son système réflectif, c'est Monsieur Spok.

Nudge aux éditions Pocket - réédition juin 2012

Lire la suite...

mercredi, 27 juin 2012

Nudge

Nudge (coup de coude)

Un livre important qui sort des sentiers battus

Nudge est un livre important qui a eu un fort retentissement dans son pays d'origine. L'édition originale de l'ouvrage est parue aux États-Unis en 2008. Il a connu un succès grandissant, aussi bien auprès des milieux démocrates que conservateurs. Il a été traduit en français en 2010.
Disons le tout net, Nudge n'est pas un ouvrage libéral, mais il contient la matière à de réelles avancées pour la philosophie libérale. Contrairement à la quasi totalité des essais économiques, politiques ou sociétaux, Nudge présente la particularité de ne pas ignorer les problèmes soulevés par les libéraux et d'y répondre avec franchise et même avec une certaine bienveillance, sans tenter de déformer la philosophie libérale.

Lire la suite...

samedi, 6 déc. 2008

La lutte contre la pornographie est-elle justifiée ?

La lecture de « Penser la pornographie » de Ruwen Ogien (2003) a guidé ma réflexion et m’a fait changer d’avis. Je pense maintenant que la lutte contre la pornographie n’est pas justifiée. Comme beaucoup, le plus souvent, je trouve la pornographie misogyne : les hommes et les femmes n’y sont pas traités de la même façon, elles y sont soumises, faibles et dépendantes. Mais cette image dégradante des femmes est-elle suffisante pour condamner la pornographie, pour l'interdire ou pour en rendre l'accès malaisé ?

A première vue, la question n’a pas tellement d’importance. Et pourtant, si je ne considère que mon point de vue de "consommateur", cette condamnation ambiante me rend difficile l’accès :
  • à une source de développement de mes fantasmes, de mes capacités à m’exciter
  • à des moments agréables et excitants
  • à de nouvelles idées, de nouvelles envies d’innovation.
  • à de nouveaux sujets de discussion avec les autres

Si, comme moi, vous pensez que la sexualité est l’un des domaines de la vie qui apportent de la joie, de l’énergie, de l’enthousiasme, de l’entrain, des connexions, etc., alors la question de la condamnation de la pornographie au nom de la morale n’est pas juste un petit jeu rhétorique sans conséquence.

Lire la suite...