Gauche Libérale se félicite du succès de la liste menée par Sabine Herold pour l'élection du nouveau bureau d'Alternative Libérale.

Une majorité de militants a donc décidé de maintenir le parti dans sa ligne de "libéralisme authentique".

Les deux camps en présence se sont affrontés durement. A l'instar des grands partis politiques français qui, lorsqu'ils se déchirent voient leurs dirigeants prôner fébrilement l'unité et le "rassemblement", nos deux têtes de listes et candidats à la présidence d'Alternative libérale ont dans un premier temps appelé à l'unité du parti. Ce qui est arrivé hier à l'UMP, au PS ou chez les verts, arrive aujourd'hui chez AL. Un appel à l'unité accompagne une crise grave et profonde.
Cette attitude est elle pertinente ?