Gauche libérale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - impôt

Fil des billets

jeudi, 16 mai 2019

La propriété expliquée aux socialistes - La propriété privée

La propriété privée n'est pas quelque chose d'intuitif ou d'évident puisqu'elle n'a jamais pu s'établir pendant 4000 ans. Ce n'est qu'avec les lumières et les révolutions anglaises, puis françaises et européennes que la propriété devient un droit de l'homme reconnu par le pouvoir et qui lui est opposable. La propriété est ici garantie par l'administration en dehors de toute éthique imposée. La propriété devient privée c'est à dire que tous ceux, pouvoir compris, qui n'ont pas de droits de propriété sur un bien sont officiellement privés de cette propriété.

Lire la suite...

lundi, 30 nov. 2015

Elections régionales - Aux urnes citoyens


Unique mouvement ayant des velléités libérales, aux urnes citoyens doit recevoir le vote de tous les libéraux de bonne volonté dans les régions où il se présente. Au delà des querelles idéologiques, ô combien normales et même salutaires lorsqu'il s'agit de développer un courant de pensée minoritaire et ambitieux, il faut absolument faire entendre la voix libérale.

Le programme d'aux urnes citoyens est simple, on peut même le juger minimaliste ; tant mieux,

Le mot libéral ne figure pas dans le programme ; dommage.

Cavada ne figure pas dans la liste ; ouf.

Aux urnes citoyens fera un score symbolique ; aucune importance, de toutes façons nos votes ne peuvent se porter sur les autres partis étatistes et dirigistes.

Aux urnes citoyens fusionnera avec une liste étatiste de droite aux deuxième tour ; c'est la principale réserve qu'un libéral de gauche peut émettre, mais pour cela la liste doit atteindre 5% des suffrages exprimés, c'est loin d'être gagné, et si tel était le cas, on votera blanc au deuxième tour.

Donc votez pour la liste aux urnes citoyens !

mercredi, 19 déc. 2012

L'idéologie de la prison fiscale


Photo FlickR licence CC par jon.t

En désignant comme des coupables ceux qui choisissent l'exil pour des raisons fiscales, la gauche socialiste et la droite gaulliste tiennent un curieux raisonnement qui trouve son origine dans leur idéologie commune. Les dirigistes considèrent en effet que ce n'est pas  parce qu'on a payé ses impôts qu'on est dégagé de ses obligations financières avec l'État. Parfaitement compréhensible s'agissant de la droite nationale, cette idéologie doit-elle faire l'unanimité à gauche ? Nous ne le croyons pas.

Lire la suite...