Inexact


Les libéraux sont souvent présentés comme des individualistes résolument opposés à toutes les formes de collectivisme. C'est une vision réductrice et inexacte car l'individu libéral est un être sociable qui, étant politiquement souverain, peut librement adhérer à toutes les formes de communautés ou les quitter.
Ce n'est pas parce que libéralisme a combattu le collectivisme communiste en tant que système étatique imposé et dictatorial,  qu'il est opposé au collectivisme choisi. Le Kibboutz, forme de communauté intentionnelle où l'on met en commun les moyens de production et où le fruit du travail de chacun est partagé entre tous, est parfaitement conforme à l'éthique libérale puisqu'on peut le quitter. il en va de même pour l'écovillage, la communauté hippie ou pour les rares congrégations religieuses qui tolèrent qu'on les abandonne.
Une pensée libérale cohérente s'opposera à tous les collectivismes imposés, qu'ils prennent la forme du socialisme, du communisme ou du nationalisme. A ce titre la définition d'une prétendue "identité nationale" est une des formes de collectivisme de droite qui est parfaitement inacceptable pour les libéraux.
Enfin on peut noter que l'anti-collectivisme imposé est aussi peu libéral que son contraire. Dans cet esprit, la cellule familiale biparentale quasi obligatoire instiguée par le code civil et les lois punissant la polygamie ou la polyandrie sont évidemment non libérales.

Photo flickR licence CC par k.a.i.