Photo flickR licence CC par justgrimes.

La numérisation des données a ouvert des possibilités que même les ingénieurs à l’origine de la technologie n’envisageaient pas. Numériser des données, c’est non seulement permettre un accès plus rapide et aisément partageable à celles-ci mais c’est également des possibilités infinies dans leur exploitation. Les données deviennent de l’information. Ces non-valeurs se transforment en valeur.

Les collectivités publiques détiennent un nombre considérable de données dans des domaines les plus variés (scientifique, économique, géographique, démographiques etc.). Ces données sont très largement inexploitées. Conscient de ce fait et de leur incapacité à valoriser celle-ci, un nombre croissant de collectivités publiques de part le monde mettent à disposition les données dont elles disposent.

Ce mouvement dit « Open Data » rencontre en France de nombreux obstacles nonobstant plusieurs initiatives locales ou de quelques administrations à savoir la création d’un Secrétariat à l’Economie Numérique et de la mission "Etalab" (qui n'est dotée d’aucun budget à ce jour. V. note ci-dessous) chargée de lancer le portail des données publiques de l’État français.