C'est avec grande lassitude que les éleveurs ont appris ce week-end l'apparition de la Fièvre Aphteuse en Grande-Bretagne.

Toute l'activité de l'élevage en France replonge dans de lourdes perturbations.
L’arrivée de problèmes sanitaires depuis l’espace britannique, pays le plus ouvert à la mondialisation libérale, interroge sur les bienfaits d’une telle politique en matière agricole et aussi en matière de sécurité des procédures.
Comment ne pas être étonné d’apprendre que la contamination semble venir d un laboratoire situé a 5km de l'exploitation concernée, que ce laboratoire privé fabrique des vaccins contre la fièvre aphteuse.

Les paysans anglais sont les premières victimes de ce laissé aller libéral et juste après eux, les paysans de tous les pays qui commercent avec la Grande-Bretagne. [...]"

Une petite mise au point :

Selon les experts de l'Agence de veille sanitaire (HSE), la source de contamination accidentelle proviendrait soit de Merial Animal Health, un laboratoire pharmaceutique privé spécialisé dans les maladies animales, soit de l'Institut de la santé animale (IAH), un établissement de recherche public.

Dans tous les cas une erreur humaine est probablement à l'origine de cette fuite.

Quel est le rapport entre cet accident sanitaire ponctuel et le fait que la Grande Bretagne soit le pays le plus ouvert à la "mondialisation libérale" ? Strictement aucun. Mais cela ne gène pas la Confédération Paysanne. Il faut nourrir le discours anti-libéral et protectionniste avec n'importe quel argument, aussi stupide soit-il.

Et si on s'inspirait des méthodes des Paysans Confédérés ça donnerait quoi ? A peu près ça :

"Communiqué d'Alternative Libérale en date du 10 Août 2007 :

Risques sanitaires en Europe : fruits de l'écologisme alter-mondialiste ?

C'est avec grande lassitude que les éleveurs de volailles ont appris ce week-end l'apparition de la Grippe aviaire en France.

Toute l'activité de l'élevage de volaille en France replonge dans de lourdes perturbations.
L’arrivée de problèmes sanitaires depuis l’espace gaulois, pays le plus fermé à la mondialisation libérale, interroge sur les bienfaits d’une telle politique en matière agricole et aussi en matière de sécurité des procédures.
Comment ne pas être étonné d’apprendre que la contamination semble venir d'une zone protégée, l'étang de Diane-Capelle (Moselle) et que cette zone possède toutes les caractéristiques "naturelles" tant vantées par les écologistes.

Les paysans français sont les premières victimes de ce laissé aller écologiste et juste après eux, les paysans de tous les pays qui commercent avec la France. [...]"