Autrement dit pour M. Montebourg et pas mal d'autres socialistes, lorsque l'Etat ne vous prend pas votre voiture, votre appartement ou votre mobilier, il vous fait un cadeau correspondant à leur montant. Car M. Montebourg a le culot de nous parler d'un chèque !

Poursuivons le raisonnement des psychopathes ultra-étatistes : Ces biens que nous avons acquis en payant des impôts, appartiennent en fait à l'Etat. Mais l'Etat dans son immense bonté nous les donne sous forme de chèque. Mais alors, si l'Etat nous fait un chèque, c'est que nous percevons un revenu... taxable donc.

Il est curieux que la majorité ne relève jamais ce genre de rhétorique délirante. M. Copé a bien répondu que l'exonération des droits de succession figurait clairement dans le programme de Nicolas Sarkozy et que les français l'ont élu à une large majorité ce qui légitime totalement la modification de la loi. C'est une très bonne réponse, mais elle n'est pas suffisante idéologiquement.
La majorité serait-elle par hasard mal à l'aise lorsqu'il s'agit de critiquer au fond le délire ultra-étatiste ?