Jean Marie Cavada est probablement Le journaliste qui représente le mieux ce que la pensée unique peut produire de plus inconsistant et de plus révulsant.

Persuadé d'être un "rebelle", il n'a pas une seule fois manqué d'enfoncer les portes ouvertes du politiquement correct et de l'auto-satisfaction.

La marche du siècle,  (le titre en dit long sur la vision historiciste de son animateur-producteur) détient la palme d'or du platement consensuel.

Aller - toujours - dans le sens de l'opinion et savoir la flatter. Donner l'impression de débats impartiaux tout en s'arrangeant pour - systématiquement - ridiculiser ou couper la parole aux adversaires de la pensée unique. Poser des questions soi-disant dérangeantes sans - jamais - écouter les réponses. Prendre toujours un air inspiré et "profond" pour sortir d'énormes platitudes.

Voilà l'image qui demeurera du Pire journaliste-producteur que les services publics nous aient infligés - ce qui compte tenu de la médiocrité desdits journalistes est un titre assez difficile à obtenir.