Gauche libérale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le vrai visage de l'écologie politique

L'écologie politique est un nouveau mouvement de nature globale. Après la tribu, la famille, le clan, la Nation, la "société" et la religion, voici la "Nature" dans laquelle l'individu doit être intégré et à laquelle il doit se soumettre. Les problèmes environnementaux, bien réels, doivent-ils être traités de façon rationnelle ou, comme on l'observe, provoquer l'émergence d'une nouvelle morale globalisante et quasi religieuse, avec ses porte-parole autoproclamés et ses grands prêtres ?

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, 30 oct. 2016

L'intox bio sur les pesticides - 2e partie

Comment mesure t-on la toxicité des pesticides ?


Cette présence de pesticides naturels dans notre alimentation nous amène à nous interroger sur les méthodes employées pour juger de leur toxicité. La méthode canonique qui est employée par les laboratoires consiste à isoler les substances présumées dangereuses et à les administrer à haute doses à des rongeurs. Si des pathologies apparaissent chez les rongeurs, le lobby bio comme l'administration sanitaire croient pouvoir en déduire que les mêmes substances, administrées à l'homme à très faibles doses sur une longue période, seront dangereuses.

Lire la suite...

samedi, 22 oct. 2016

L'intox bio sur les pesticides - 1re partie

La plupart des consommateurs est persuadée que les aliments bio contiennent sensiblement moins de pesticides que les aliments de l'agriculture traditionnelle et qu'ils sont donc "meilleurs pour la santé". Pour juger de la pertinence de cette croyance il faut d'une part définir la notion de pesticide, et d'autre part examiner comment est mesurée leur toxicité présumée. En effet, Le lobby bio, extrêmement actif aussi bien auprès des pouvoirs publics que des médias, délivre une information biaisée via la publication de pseudo "tests" qui n'ont aucune valeur scientifique. Alors que l'agitation perpétuelle entretenue par les associations écologistes bénéficie d'une importante couverture médiatique, les démentis de la communauté scientifique passent inaperçus puisqu'ils interviennent toujours quelques semaines ou quelques mois après la publication des tonitruantes "révélations" du lobby bio.

Lire la suite...

mercredi, 23 mar. 2011

L'écologisme, nouveau prétexte dirigiste

Au moment où la multinationale écologiste WWF va encore nous inviter à éteindre la lumière pendant une heure au cours de laquelle “l’ensemble de la communauté mondiale réfléchit à son impact sur le climat pour trouver des solutions face au changement climatique” (Source WWF France), il est fascinant d'analyser l'incroyable niveau d'allégeance de la classe politique à cet évènement navrant.

Inutile ici de revenir sur les points que tout le monde peut percevoir, à savoir le caractère rétrograde de ce mouvement qui allie à une repentance malsaine, un franc mépris pour tous ceux qui n'ont pas accès à l'électricité.

C'est le comportement de nos femmes et hommes politiques qui est le plus intéressant.

Lire la suite...

samedi, 16 janv. 2010

Les dérapages écologistes sur le "négationnisme climatique" - La réaction des médias - Gauche Libérale en campagne

Depuis quelques mois, le lobby écologiste emploie régulièrement  l'expression "négationnisme climatique" pour désigner l'opposition scientifique et publique croissante aux thèses du GIEC sur le réchauffement global.  Cette attaque des écologistes intervient en plein climate gate, le scandale qui a permis d'établir que les mesures de températures qui servent de base à la théorie du GIEC ont été falsifiées par l'organisme chargé de les présenter.

L'utilisation de cette expression, qui établit un parallèle entre les climato-sceptiques et ceux qui nient l'existence des chambres à gaz répond à un triple objectif.

Lire la suite...

samedi, 25 août 2007

Ecologie et psychologie des foules

En 1895, Gustave Le Bon publie Psychologie des foules. Considéré comme un classique ce texte concis de 125 pages est publié aux PUF dans la collection "quadrige - grands textes". L'ouvrage a été traduit en plus de dix langues et s'avère un point de passage obligé en sociologie (1).

Les réactions de l'opinion à la propagande écologiste possèdent les grandes caractéristiques de la psychologie des Foules si bien décrite par Gustave Le Bon à savoir : intolérance, autoritarisme, conservatisme, exagération, simplisme, suggestibilité, crédulité, impulsivité, mobilité, irritabilité.

Mais lisez ce qu'écrit Gustave Le Bon dès 1895 :

Lire la suite...

vendredi, 26 mai 2006

Ecologistes, progressistes ou réactionnaires ?

Les mouvements écologistes manipulent une somme impressionnante d'idées réactionnaires tout en se présentant comme "progressistes" et soucieux de l'avenir de l'humanité. Comme le Front National ils jouent systématiquement sur la peur pour conquérir leur électorat.

Lire la suite...

L'écologie religieuse

Les écologistes font ressurgir une notion qu'on croyait avoir oubliée, celle de parti religieux. Ils incarnent en effet une résurgence d'un animisme primaire, celui qui prête à La Nature tous les pouvoirs réparateurs et à l'industrie humaine tous les péchés.

Lire la suite...

Le vrai visage de l'écolo-alter-mondialisme

Les écologistes se recrutent parmi les petits-bourgeois - classe sociale et non habitants des villes - qui ne savent pas trop quoi voter et qui ont l'impression de ne pas faire de politique ou de faire de la politique "autrement" en votant écologiste.

Lire la suite...

Bonne conscience et bonne bouffe : le commerce équitable

La dernière trouvaille des écolo-alter-mondialistes et des néo-babas c'est le "commerce équitable". Le summum de la condescendance et du mépris vis à vis des pays pauvres.

Lire la suite...

L'écologie opportuniste

Parmi les mouvements écologistes on trouve des cercles de réflexion qui veulent trouver une alternative à la croissance comme une fin en soi. A quoi bon rechercher la croissance à tout prix ? Faut-il toujours consommer plus pour être heureux ?

Lire la suite...

Les verts ou la défaite de la raison façe à l'opinion

Un cas d'école de la défaite de la raison face à l'opinion nous a été donné par les Verts lors du naufrage de l'Erika en décembre 1999. Rappelez vous. Dominique Voynet, alors ministre de l'environnement du gouvernement Jospin

Lire la suite...

Le révisionnisme scientifique en action

Comme la plupart des religions, comme l'extrême droite ou comme les communistes en leurs temps, les écologistes utilisent des données scientifiques dans l'unique but de conforter leur théories.  Ils possèdent leurs scientifiques officiels qui détiennent La Connaissance. Ces "experts", organisés en un puissant réseau d'influence, ont leur avis sur l'énergie nucléaire, sur les OGM, sur le réchauffement planétaire. Eux, ils Savent !

Lire la suite...

Le lobby anti-nucléaire : incohérence et dogmatisme.

Dans le domaine nucléaire, le lobbying écologiste a produit des effets spectaculaires. L'Europe et les Etats Unis ont ralenti leurs programmes de recherche et l'ouverture de nouvelles centrales. Les dégats pour l'environnement sont importants, mais peu importe, le dogme doit être respecté !

Lire la suite...

OGM : désinformation et obscurantisme

Pendant l'interdiction des OGM qui dure depuis 1999 en France et qui a fort heureusement pris fin en 2004, 30000 français sont morts sur les routes dans la plus grande indifférence des écologistes. Les OGM n'ont pas fait une seule victime dans le monde entier.

Lire la suite...

OGM : la culture de la désinformation

Officiellement les dirigeants écolo-alter-mondialistes tiennent un discours différent de la dangerosité alimentaire ; ils s'inquiètent des possibilités de "contamination" de champs de maïs "naturel" (résultat de multiples hybridations et sélection) par le transgénique cultivé à proximité.

Lire la suite...

Les générations futures, marque déposée des écologistes

Les écologistes veulent offrir à nos enfants, aux générations futures, une planète propre, non polluée. Ils se présentent comme des altruistes qui pensent aux générations futures, contrairement à nos ainés et aux "politiques" traditionnels qui ne pensent qu'à la croissance et aux profits.

Lire la suite...

Les réserves de matières premières

Les écologistes et l'extrême gauche sont de ceux qui pensent (ils ne sont pas les seuls dans le paysage politique) que les pays industriels, c'est à dire les pays riches, "gaspillent" les matières premières qu'ils "pillent" aux pays pauvres. A celà deux réponses :

Lire la suite...

L'écologie scientiste

L'écologie est une science. C'est l'étude du comportement du vivant dans un milieu naturel ou fermé, l'étude des équilibres naturels impliquant le vivant.
La chimie aussi est une science. Fort heureusement les chimistes ne sont pas devenus un mouvement politique et

Lire la suite...