Gauche libérale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Actualité

Commentaires sur l'actualité

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, 16 oct. 2008

La marseillaise, les supporters et le gouvernement

Le président Sarkozy, les membres du gouvernement et les délinquants de banlieue ont ceci en commun : ils exigent qu'on les respecte, sous peine de rétorsion et de violence.

Tu m'as manqué de respect .... s'écrient les outragés d'un ton menaçant (et à la deuxième personne).

Or le respect ne peut pas s'exiger. Il ne peut que se mériter.

On mérite le respect, on est digne de respect, on inspire le respect mais on n'exige pas le respect.

Si on en vient à exiger le respect c'est très probablement parce qu'on ne l'inspire pas.

Exiger le respect c'est un aveu de faiblesse et c'est déjà le début de l'intolérance.

Le gouvernement français devrait méditer cette leçon : le meilleur moyen d'être respecté c'est d'être respectable. Pour que l'hymne national  français ne soit pas sifflé il faut que l'Etat-Nation français soit respectable.
Par ailleurs lorsque ceux qui sifflent ne sont eux-mêmes pas respectables, il n'y a aucune raison de s'offusquer.

jeudi, 28 août 2008

Le nouveau parti anticapitaliste

La nouvelle gauche anticapitaliste (NPA) prétend donc fédérer plusieurs mouvances de l'extrême gauche française autour d'une idée simple en apparence, l'anticapitalisme.

Mais qu'est-ce au juste qu'être "anticapitaliste" ? A priori, si les mots ont un sens, cela devrait vouloir dire être opposé à la notion de capital. Ce qui amène à poser la question, qu'est-ce que le capital ?

Lire la suite...

dimanche, 17 août 2008

Victoire de l'étatisme et du clanisme en Corse

Sous la pression des nationalises Corses la BNP a décidé en ce début août 2008 de ne plus financer l'accession à la propriété des "étrangers" (c'est à dire des non-résidents Corse).
Cette incroyable et totalement illégale "victoire" des nationalistes Corses a été obtenue suite à l'occupation et aux menaces de groupes nationalistes dans les locaux de la banque à Ajaccio et à Bastia.
Véronique Sciaretti, élue de Corsica Nazione Indipendente à l'assemblée territoriale Corse a dénoncé "la spoliation des terres par la BNP. Alors qu'il est de plus en plus difficile pour un résident corse d'obtenir un prêt afin de devenir propriétaire, tout est facilité pour les étrangers".

Tout avait débuté aux journées internationales de Corte, lieu de rassemblement des nationalistes, lors de l'intervention d'un militant qui réagissait à une information parue dans Nice matin : "Les banques refusent d'accorder des crédits aux Corses qui ne peuvent plus acheter leur maison, mais elles vendent notre terre aux étrangers" s'est-il écrié.

Lire la suite...

jeudi, 7 août 2008

J.O. Nationalisme et dopage de haut niveau

Les jeux Olympiques sont probablement la manifestation sportive la plus représentative du sport de haut niveau à savoir un cocktail de nationalisme, de dopage et d'hypocrisie.

Les Etats-Nations financent abondamment ces foires aux monstres : "repérage" des jeunes, centres d'entraînement, équipements sportifs spécifiques, stages de formation, transports, organisation des épreuves, etc. Ce sont des centaines de millions qui sont régulièrement dépensés sur fonds publics.

Aux J.O. plus qu'ailleurs, l'Etat pousse les sportifs à accomplir des prouesses, à battre des records. C'est l'honneur de la Nation qui est en jeu. Pas assez de médailles récoltées et c'est la France entière qui sera "humiliée".

Cette vision du sport sert les intérêts de l'Etat. Plus l'identification du peuple à la Nation sera forte et plus il sera facile aux hommes de l'Etat de faire "passer" en douceur des lois liberticides et collectivistes.

L'Etat incite donc fortement les sportifs au dopage.

Lire la suite...

vendredi, 27 juin 2008

Pourquoi les prix de l'essence baissent

Une fois n'est pas coutume, TF1 rappelait fort intelligemment au 20 heures de lundi que depuis 1981, les prix de l'essence ont largement baissé.
Appliquant la méthode Fourastié, du nom du célèbre économiste, TF1 a (brièvement) publié sous forme du tableau ci-dessus le prix réel du litre d'essence, non pas en euros ou en francs constants, mais dans la seule valeur concrète qui permet de le mesurer, c'est à dire en heures de salaires nécessaires pour se le payer.
- Combien de litre d'essence pouvait-on obtenir en travaillant une heure en 1981 ?
- Combien de litre d'essence peut-on obtenir en travaillant une heure aujourd'hui ?
ou à l'inverse :
- Combien de temps fallait-il travailler en 1981 pour se payer un litre d'essence ? (quel était le "coût horaire" de l'essence).
- Combien de temps faut-il travailler aujourd'hui pour se payer ce même litre d'essence ? (quel est le "coût horaire" de l'essence).

Lire la suite...

jeudi, 12 juin 2008

Cannabis et Constitution

A quelques jours de la fête du 18 joint qui aura lieu un peu partout en France pour demander une autre politique en matière de cannabis, il n'est pas inutile d'examiner, à la lumière des principes de base de notre Constitution, la politique de prohibition mise en place par le pouvoir socialo-gaulliste.

La très libérale déclaration des droits de l'homme de 1789 figure dans le préambule de la Constitution. Aucune loi ni disposition de notre arsenal législatif ne peut déroger aux principes énoncés par ses 17 articles.

Rappelons-en quelques uns :

Lire la suite...

lundi, 9 juin 2008

La dictature des protectionnistes

Les unes de Marianne se suivent et se ressemblent. Mauvaise foi érigée en système, mise en page criarde calquée sur la presse people,.le lobby de la gauche ultra-étatiste s'est trouvé un style qui lui va bien.

La ligne éditoriale de cette gauche réactionnaire est claire :
- ne céder sur aucun des privilèges acquis.
- maintenir et étendre les monopoles d'Etat dans tous les domaines : syndicats, éducation, transports, santé, assurance.
- enfin et surtout, mettre toutes les catastrophes provoquées par l'ultra-étatisme.sur le dos d'un soi-disant libéralisme.

Lorsque toutes les recettes que l'on préconise sont déjà en place, il faut bien s'inventer un ennemi si l'on veut continuer à manipuler la foule.

Dans ce numéro la rédaction de Marianne s'en prend aux "spéculateurs" et aux "marchés financiers", traditionnels boucs émissaires que la gauche étatiste partage sereinement avec l'extrême droite.

Il n'est pas vain de démonter ses arguments :

Lire la suite...

samedi, 24 mai 2008

La corruption légale

Vraiment génial ce titre.


Il est vrai qu'avec Marianne nous sommes un peu habitués à l'étalage de la mauvaise foi, mais là on se demande vraiment si on ne rêve pas.

L'Etat a donc distribué de l'argent n'importe comment pour essayer de favoriser quelques grandes entreprises au détriment de toutes les autres (c'est à dire celles qui n'ont pas touché d'aides, mais qui ont payé des impôts pour que les premières puissent toucher ces subventions).

Cette démarche de corruption active (par définition légale puisque venant de l'Etat) a lamentablement échoué.

Qui sont les coupables désignés à la vindicte populaire par Marianne ?

Ce sont les bénéficiaires de ces aides, distribuées tout à fait légalement par la puissance publique. 

Les corrupteurs, n'y sont pour rien. Leur lamentable échec est imputable aux patrons.

GL propose une modification, somme toute, légère, de la une de Marianne :

mercredi, 30 avr. 2008

L'intervention télévisée de N. Sarkozy commentée par les Verts

Anne Souyris, porte-parole des Verts, commentant l'intervention télévisée de Nicolas Sarkozy du 24 avril 2008 :

Par ce discours, hormis le vide abyssal en terme de proposition qu'il laisse comme vague arrière-goût, c'est une France d'avant-hier qui se profile: celle qui valorise le travail, la famille et les frontières, celle qui parle d'honneur, celle qui fait la guerre pour maintenir la cohésion nationale

Mme Souyris s'indigne des valeurs que la droite veut nous imposer. Elle semble découvrir que dans notre société étatiste, lorsqu'un parti politique arrive au pouvoir, il essaye d'imposer sa morale. Elle oublie également qu'en matière de morale, les Verts sont aussi dogmatiques que les conservateurs.

Lire la suite...

mardi, 22 avr. 2008

Crise alimentaire mondiale

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais depuis la récente crise alimentaire mondiale les écologistes ne sont plus favorables aux biocarburants. Ils prétendent même qu'ils n'en ont jamais fait la promotion. Aucun mouvement écologiste n'a jamais, au grand jamais, fait la promotion du "carburant vert", c'est bien connu.
Et effectivement on voit les Verts s'opposer à Bruxelles pour demander que les quotas de biocarburants qu'ils ont largement contribué à établir, ne soient pas respectés.
En constatant la pénurie alimentaire provoquée, entre autres, par l'explosion de la production mondiale de biocarburants les écologistes font demi tour : trop mauvaise pub pour eux.

Il est d'autre domaines où ils s'entêtent car les dégâts qu'ils occasionnent sont moins visibles.

Lire la suite...

mardi, 8 avr. 2008

Nicolas Lecaussin viré de l'IFRAP

L'actualité récente offerte par le limogeage de Nicolas Lecaussin, me donne l'occasion de poster un texte paru en avril 2007 sur le site AL92 récemment disparu.

Rappelons les faits récents : Nicolas Lecaussin, brillant rédacteur en chef de la revue de l'IFRAP  "Société civile" a été licencié par Bernard Zimmern, son dirigeant. Bernard Zimmern n'a en effet pas supporté la publication d'un ouvrage de son poulain intitulé "L'absolutisme efficace", critique à l'égard de Sarkozy. Après avoir vainement tenté d'en faire supprimer des passages, M. Zimmern a purement et simplement licencié son principal collaborateur pour faute... lourde (si l'on en croit la presse) !

L'IFRAP est spécialisé dans la publication d'enquêtes souvent fort intéressantes sur nos administrations. Ses études sont reprises par les medias et influencent, parait-il, certains politiques. Certains croyaient voir dans cet organisme un think tank libéral. Son soutien inconditionnel au candidat puis au président Sarkozy ne peut évidemment pas le ranger dans une telle catégorie, d'ailleurs M. Zimmern affirmait lui-même il y a un an qu'il était un conservateur et non un libéral.

Eh bien il nous en donne aujourd'hui une éclatante confirmation.

Lire la suite...

vendredi, 1 fév. 2008

Le racket des chantiers vu par France Info

Le pillage et le racket des chantiers ¨- reportage de Franck Cognard pour la chronique "Le PLUS France Info"du 31 janvier 2008
Le PLUS France Info : Scoop, enquêtes, droit de suite : jour après jour France Info débusque l’information, en révèle les ressorts et en expose les implications (sic).

Extrait:

- Franck, est ce qu'on a une idée de ces racketteurs, qui sont-ils exactement ?

- Des caïds locaux essentiellement, qui font d'habitude dans le trafic de stupéfiants, et pour qui ce racket est finalement une sorte de source de diversification, source de nouveaux profits, c'est du capitalisme appliqué à l'économie souterraine

Lire la suite...

mardi, 1 janv. 2008

Bonne année

Eh oui, 2008 a fini par passer...

Donc bonne année à tous

Je ne résiste pas au plaisir/consternation de vous donner les nouvelles fraîches du matin telles qu'elles sont diffusées sur les radios gouvernementales :
"Nuit relativement calme" d'après le ministère de l'intérieur. "Seulement (sic) Trois cent soixante douze véhicules brûlés en cette nuit de la Saint Sylvestre soit une baisse de sept pour cent par rapport à l'année précédente (re-sic).
A froid, ça ressemble à un gag, mais non, je vous assure, c'est le vrai bulletin d'information.

Un peu comme le chômage, quoi. Tout va bien, ça baisse !


Ayant eu la curiosité d'aller faire un tour sur les Champs-Elysées hier soir, je vous livre mon petit reportage sur l'ambiance qui règne la nuit de la Saint-Sylvestre sur "la plus belle avenue du monde".

Lire la suite...

lundi, 31 déc. 2007

Le thon rouge

Le distributeur Auchan a décidé de ne plus vendre de thon rouge dans ses hypermarchés français. Il invoque pour cela les "graves menaces de disparition" de cette espèce. Un groupe privé français décide donc, sous la pression de l'opinion, de prendre une mesure environnementale.

Lire la suite...

mercredi, 19 déc. 2007

Redonnons sa liberté à Paris

Redonnons du lustre à Paris est le titre d'une tribune publiée dans le Figaro par Agnes de Fressenel, adjointe au Maire du 15e.
Le texte, repris par plusieurs blogs, peut être consulté ici

Le constat de Mme Fressenel est assez lucide,
Paris comme la France tout entière devient un musée, un parc d'attraction qu'il fait bon visiter et où l'on peut prendre sa retraite après avoir travaillé ailleurs en Europe. La manne touristique se déverse sur Paris comme le pétrole sur les Etats du Golfe, tuant l'initiative, la libre entreprise et l'organisation spontanée.

Lire la suite...

mardi, 20 nov. 2007

Les privilégiés

En cette journée de grève des fonctionnaires une petite réflexion sur la notion de privilège.
J'entendais cet après midi à la radio une jeune fonctionnaire décrire sa situation :
"J'ai BAC plus six et je gagne mille sept cents euros par mois, je ne pense pas être une privilégiée" affirmait-elle.

En associant la notion de privilège et le montant de son salaire cette jeune femme établit un lien direct entre privilège et richesse. Un "privilégié" pour elle c'est celui qui est riche ou celui qui a un revenu élevé. "Je ne suis pas riche, donc je ne suis pas privilégiée" nous dit-elle.
Cette vision du privilégié constitue un détournement de sens tout à fait révélateur de la morale socialiste qui domine notre société.

Car un privilège ne mesure ni une accumulation de biens ni un revenu, un privilège c'est un droit qu'on accorde à certains et qu'on n'accorde pas à d'autres.

Lire la suite...

mardi, 11 sept. 2007

Le mildiou durable

Le mildiou vient de donner une cruelle leçon aux producteurs bio.

Le temps chaud puis humide du début de saison a favorisé l'apparition de ce champignon ravageur sur les vignes, et chez les maraîchers. Impossible de traiter efficacement les récoltes avec les produits autorisés par la guilde bio. La bouillie bordelaise (sulfate de cuivre micronisé) qui est utilisée en agriculture bio est trop facilement lessivée par les pluies et ne possède tout au plus que des propriétés préventives.

Lire la suite...

samedi, 25 août 2007

Le préfet et les sans-papiers.

Daniel Canépa, Préfet du Nord l'a donc décidé : les sans-papiers grévistes de la faim qui n'ont pas signé le protocole de sortie de crise présenté par la préfecture et par plusieurs associations seront expulsés du territoire.

Il faut dire que pendant onze ans, depuis la grève de 1996, les régularisations de sans-papiers étaient plus nombreuses dans le département du Nord qu'ailleurs. En 2004 il y eut jusqu'à 450 grévistes, ce qui aboutit, après négociations, à des régularisations accordées par le gouvernement Raffarin.

Mais dorénavant Daniel Canépa n'a plus l'intention de se laisser faire, à chaque conférence de presse il proclame fièrement :
"Pendant 11 ans, on a fait une équation tout à fait anormale, grève de la faim égale régularisation. L'équation va changer [...] : maintenant, grève de la faim égale reconduite à la frontière, C'est cela la rupture !".

Or dans les deux cas le droit est bafoué.

Lire la suite...

samedi, 18 août 2007

La fièvre aphteuse, c'est la faute du libéralisme !

Eh oui, vous avez bien lu, voici le dernier communiqué de presse de la Confédération Paysanne en date du 10 août 2007:


"Risques sanitaires en Europe : fruits du libéralisme ?

Lire la suite...

vendredi, 13 juil. 2007

Indignation socialiste sur l'exonération des droits de succession

Arnaud Montebourg à la tribune de l'assemblée c'est toujours un régal.

Le dernière trouvaille de M. Montebourg à propos de l'exonération partielle des droits de succession voulue par le gouvernement c'est que quand on ne prend pas d'argent à un contribuable on lui fait un cadeau.

Arnaud Montebourg : "Les 4% supplémentaires de succession que vous souhaitez représentent 20.000 successions, qui bénéficient de 1,7 milliard d'allègement, soit un chèque de 85.000 euros pour chacune"

Lire la suite...

- page 4 de 5 -